Programme

Jeudi 25 juillet

20h30 The trouble notes

La musique de Trouble Notes n’a pas besoin de mots pour raconter des histoires ou établir des liens. Le nom du groupe est ludique, tout comme leur musique. Il évoque le concept de musicalité savante – quand on le considère comme une torsion sur les «notes aiguës» – et il évoque leur virtuosité, car ils jouent les «notes troublantes». Mais plus précisément, le manche évoque une créativité audacieuse, une musique qui suscite quelque chose au sein de l’auditeur „Musique de partout pour tout le monde“.

22h30 Opal Ocean

Ouvrant les frontières du genre, le duo de guitares acoustiques Opal Ocean fusionne les techniques du rock et du flamenco pour créer leur propre mur épique de sons.Formés à la fin de 2013, le calédonien Alex Champ et le néo-zélandais Nadav Tabak ont décidé de diffuser leur musique dans les rues, en l’utilisant comme plate-forme pour la composition de leurs pièces instrumentales originales.L’élan donné par leur dernière publication a créé un buzz énorme qui les a poussés à passer du statut de public dans les rues d’Australie sur la scène mondiale. Ils effectuent leur toute première tournée avec d’innombrables spectacles prestigieux tels que le Festival de jazz de Montreux 2018, le Festival Gurten, le Festival Earth Garden, le Festival Berg Herzberg, Couleurs d’Ostrava et bien d’autres.

00h00 Nina Attal

Nina Attal est une artiste indé qui n’a attendu personne pour prendre en main son destin d’artiste. Elle trace sa route et prouve qu’il n’y a pas que la voie royale pour arriver à ses fins. Les chemins de traverse mènent aussi à la scène, même si pour cela il faut se muer en chef d’entreprise et déployer beaucoup d’énergie et ne rien lâcher. Le style musical de Nina évolue harmonieusement au fil du temps. Auteure, compositrice, inspirée depuis toujours par le Rhythm and blues et le groove de la musique afro-américaine, elle en définit aujourd’hui ses propres contours, emprunte son propre chemin, mélange ses propres ingrédients pour nous en livrer une version singulière, actuelle, brute et incisive, flirtant avec le hip hop et plus que jamais accompagnée de sa guitare.


Vendredi 26 juillet

20h30 Big Band Planète swing

Le Planète Swing est un Big Band de 17 musiciens et d’une chanteuse. Sa structure associative comprend des acteurs expérimentés venus de différents horizons musicaux, réunis autour d’un projet artistique original et convivial.Le Big Band est basé dans le Tarn et Garonne à Mas Grenier (près de Montauban) mais se déplace dans toute la France.
Son répertoire est essentiellement constitué des standards des grands orchestres swing des années 1930 à nos jours. Ce répertoire inclut des arrangements originaux et permet au public de découvrir, ou redécouvrir,certaines œuvres marquantes de l’histoire du jazz.

22h30 Cumbiandola

Avec ses rythmes forts et riches, la saveur de ses bronzes, ses harmonies exquises et la voix poétique de notre Rapsoda. La musique nous guide, à travers les chemins les plus attachants de notre enfance, ceux que nos pères, mères, tantes et grands-parents, ils nous ont hérité sous la forme d’un festival traditionnel, c’est ainsi qu’est né « Cumbiandola »

00h00 L’Esperluette Sound Système

description à venir


Samedi 27 juillet

20h30 Beat Box reggea Satya

Duo Beatbox / Guitare, Chant Satya c’est la rencontre entre Sanka (Guitare/Chant) et N-Jin (BeatBox) ! Deux univers différents qui s’allient pour une fusion musicale inédite !

22h30 Que Tengo

Que Tengo, c’est l’embarquement immédiat pour un métissage explosif de cumbia moderne et de sonorités afro-caribéennes, une chaleur tropicale qui porte la joie communicative de la chanteuse hispano-marocaine Ámbar.
Ce cocktail solaire prend toute sa dimension en live : la complicité et l’énergie des quatre amis font fleurir les sourires et les déhanchés d’un public sous le charme… Découvrir Que Tengo, c’est partir en voyage jusqu’à ce que bonheur s’en suive !

00h00 Cumbiandola

Avec ses rythmes forts et riches, la saveur de ses bronzes, ses harmonies exquises et la voix poétique de notre Rapsoda. La musique nous guide, à travers les chemins les plus attachants de notre enfance, ceux que nos pères, mères, tantes et grands-parents, ils nous ont hérité sous la forme d’un festival traditionnel, c’est ainsi qu’est né « Cumbiandola »